Aller au contenu

Les mouflages

Votre second de cordée connaît un coup de pompe phénoménal et ne parvient pas à passer ce pas de 6 qui vous a donné du mal. Vous êtes dans la cinquième et dernière longueur sans retour au sol possible en rappel. Que faire ? Vous pouvez bien sur couper la corde mais ce ne serait pas sympa pour votre copain. Il y a toujours une solution. Dans ce cas c’est le mouflage qui va vous permettre de treuiller votre second jusqu’au relais. Il existe de nombreux mouflages nous ne nous intéresserons qu’aux trois plus communément utilisés.

Mouflage en N long :

Votre second n’est plus très loin du but et le brin de corde avalée est assez long pour faire l’aller et retour du relais au second. Il est alors très simple de faire un mouflage en N long. Pour cela sécuriser le point de renvoi par un mousqueton à vis et installer un autobloquant sur la corde allant vers votre grimpeur de façon à empêcher qu’elle puisse redescendre. Cet autobloquant en place et sous tension faire descendre le milieu du brin déjà avalé lesté d’un mousqueton que votre second fixera au pontet de son baudrier. Il suffit alors de tirer sur le brin libre pour tracter votre partenaire qui pourra s’il lui reste des forces vous aider en tirant de son coté sur le brin descendant.

Mouflage en N court :

Cette fois ci votre second est trop loin du relais et le brin de corde avalé n’est pas assez long pour faire l’aller et retour. Il faut mettre en place un mouflage en N court. Procéder comme ci dessus pour installer le premier autobloquant puis installer un deuxième autobloquant (Machard ou Français, Tibloc, shunt, basic, croll, poignée ou autre ) sur le brin descendant vers votre second de façon à ce qu’il se bloque quand on le tire vers le haut. Y fixer un mousqueton dans lequel viendra passer le brin libre de la corde. Il n’y a plus qu’à tirer sur le brin libre pour faire remonter votre second. Attention il faudra remettre les autobloquants en place après chaque traction et en plus votre second ne pourra pas vous aider.

Mouflage Mariner double démultiplié:

Votre second est trop lourd ou vous êtes fatigués, il existe un moyen de démultiplier un mouflage de façon à économiser ses forces lors des tractions sur la corde. C’est le mouflage Mariner simple. Il existe des mouflages encore plus démultipliés, mais ils sont plus compliqué, donc plus difficiles à mettre en oeuvre et l’on n’a pas toujours le matériel nécessaire à sa confection. Comme dans les deux cas ci-dessus, sécuriser la corde par un premier autobloquant et un mousqueton à vis. Placer un Machard sur le brin descendant comme précédemment muni d’un mousqueton à vis. Cet autobloquant doit bloquer quand on tire dessus vers le haut. Placer un troisième autobloquant sur le brin libre de la corde de façon à ce qu’il bloque quand on le tire dans le même sens que la corde. Comme celle-ci n’est plus sous tension on peut utiliser un Grigri, un Shunt, une poignée, un Tibloc ou tout autre modèle d’autobloquant. On va alors fixer une cordelette d’environ 1 mètre de long au moyen d’un mousqueton à vis sur cet autobloquant puis la faire passer dans le mousqueton du bas. L’extrémité de cette cordelette porte un deuxième mousqueton à vis que l’on vient clipper sur le brin libre de la corde en dessous du troisième autobloquant. On est prêt à tracter. Bien sur il faudra après chaque traction remettre les autobloquants en place

A droite le mouflage Mariner classique Ici la traction se fait vers le bas alors que dans le Mariner double elle se fait vers le haut, ce qui est plus facile quand les appuis sur les pieds sont précaires.

Optimisation de la tête de mouflage

Afin de réduire au maximum les frottements il est souhaitable d’utiliser des appareils mécaniques en tête de mouflage. Les plus couramment utilisés sont le grigri, la mini ou la protraction, une poulie simple couplée avec un ropeman ou un tibloc. Leur avantage réside dans le fait que la poulie en tête de mouflage réduit considérablement les frottements (C’est moins vrai pour le Grigri). Par contre on ne peut pas les mettre en place avec une corde sous tension.

L’utilisation d’une poignée, d’un croll ou d’un basic, si elle ne réduit pas les frottements, présente l’avantage de pouvoir être installés avec une corde sous tension. Avec ces trois appareils il est impératif de faire passer la corde dans le mousqueton relié au point d’ancrage sinon tout l’effort est appliqué sur la gachette qui n’est pas prévue pour travailler dans ces conditions.

Autres mouflages
[table "4" not found /]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *