Aller au contenu

Les cordelettes

Quel grimpeur n’a pas au fond de son sac quatre ou cinq morceaux de cordelette ? Pour m’a part j’en ai toujours cinq ou six qui traînent dans mon sac et au moins une sur mon baudrier lorsque je grimpe à l’extérieur. Elles servent bien entendu à confectionner des anneaux de cordelette pour faire un Machard, pour se vacher éventuellement, pour relier deux points, pour suspendre quelque chose quelque part : Son casse croûte à une branche …. ou la bouteille de bière dans le courant du petit torrent au pied de la voie afin de la conserver au frais pour fêter dignement cette voie hyper dure réalisée à vue ….D’un diamètre minimum de 6 mm elles pèsent moins qu’un shunt et sont beaucoup moins chères. On pourra ainsi les abandonner sur une voie après une réchappe (il existe des manips permettant de les récupérer rassurez vous pour les plus radins) ou à un relais pour renforcer les vielles cordes en place. Cela arrive souvent en terrain d’aventure dans des grandes voies. La méthode la plus courante pour réaliser un anneau en vue de confectionner un Machard, est de faire un noeud de pêcheur double. On peut le remplacer par un noeud simple tricoté. Bref c’est un petit investissement extrêmement utile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *