Aller au contenu

Les poulies

 

Il en existe de plusieurs types, elles peuvent être simple, double, à flasque fixe, à flasque oscillante, montées galets ou sur roulements à billes. Mais elles s’utilisent toutes de la même façon (cf. mouflage). Elles servent principalement à hisser des charges (ou un coéquipier), tendre les tyroliennes ou descendre dessus.

                                         

 Poulie simple à flasque mobile               Poulie simple à flasques fixes                             Poulie double

On peut ajouter ici les mini et protraction qui sont des poulies autobloquantes. Pour plus d’informations consulter la page qui leur est dédiée.

                              

Leur utilité première est de limiter au maximum les frottements parasites qui augmentent l’effort à fournir pour soulever une charge. Par exemple, lorsque l’on veut soulever une charge avec la corde dans un mousqueton, on doit fournir un effort égal à 2 fois le poids au bout de la corde. Tandis que, avec certaines poulies à roulement, on arrive à 1,05 fois le poids. Donc si l’on prend une personne de 80 Kg, on doit fournir un effort de 160 Kg avec mousqueton et 84 Kg sur poulie. C’est donc un moyen de gagner en efficacité sur les montages effectués. On peut aussi utiliser les poulies pour les tyroliennes afin de limiter les frottements donc d’éviter d’abîmer la corde.

Une réflexion au sujet de « Les poulies »

  1. Pocry dit :

    Bonjour,

    Bonjour, Quelle différence entre une poulie a roulement à billes ou une poulie oscillante ? Sachant que le frottement est moindre avec la roulement a billes, mais plus fragile (écrasement des billes selon le poids). Que préconiseriez-vous pour de simples mouflages en cas de chute en crevasse ? Merci pour votre réponse. Bien cordialement. Laurent Pocry

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *