Aller au contenu

Grimper en tête

Si les clubs d’escalades utilisent abondamment la technique de la moulinette pour leurs débutants, l’essence même de ce sport est la grimpe dite en tête.

Si les cordes sont généralement en place dans les salles d’escalade, il en va tout autrement en falaise. Là, il faut bien que quelqu’un aille accrocher la corde en haut de la voie pour grimper en moulinette. Dans certains cas il est possible d’accéder au sommet des voies par le haut (La fosse Arthour, Clécy pour certains secteurs par exemple), mais ce n’est pas le cas le plus fréquent. Il faut alors qu’un grimpeur parte du bas de la voie, la grimpe en tête puis seulement installe une moulinette.

Pose des dégaines :

Les dégaines se fixent sur les points d’ancrage par le mousqueton à doigt rectiligne. La corde passera dans le mousqueton coudé. Le sens de l’ouverture va dépendre de la direction que prend la voie. Celui-ci est opposé à la direction que prend la voie. Par exemple si la voie se dirige vers la droite, l’ouverture sera positionnée à gauche. C’est le cas ci-contre. Si la voie est rectiligne le sens d’ouverture n’a pas d’importance.
Attention, en fort dévers, la dégaine pend décollée de la paroi et il peut être facile de se tromper sur le sens de passage de la corde.

Mousquetonnage :

Il est très important du point de vue sécurité de mousquetonner correctement. Il convient de passer la corde dans le mousqueton du bas de la dégaine de façon à ce que ce dernier étant posé à plat contre le mur ou le rocher, le brin de corde allant vers l’assureur soit contre le mur et que le brin du grimpeur sorte du mousqueton comme indiqué sur le shéma ci contre .

Maintenant que l’on sait grimper en tête il ne reste plus qu’à assimiler les techniques du relais et du rappel. Voir ces pages.

L’assurage en tête :

Lorsqu’on est en tête on se trouve souvent au dessus de la dégaine parfois assez loin (plusieurs mètres) dans des voies dites engagées. Si l’on chute on va parcourir une distance égale au double de la longueur de corde située au dessus de la dégaine. Donc pour 3m au dessus, chute minimum de 6m. Elle peut être plus importante si l’on chute au moment de mousquetonner par exemple. Ceci étant posé on comprend aisément que l’assureur a ici un role primordial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *