Aller au contenu

Les longes

Accessoire essentiel en escalade la longe ou « vache » suscite beaucoup de questions. Nous allons expliquer ici comment en confectionner une, et voir les avantages et inconvénients des diverses configurations.

Différents types de longes :

Longe Idéale : A ce jour, la longe considérée comme idéale (préconisée par les BE dans les stages initiateurs) est formée d’une cordelette de 9 mm fixée au baudrier par un noeud en huit. Un deuxième noeud en huit à l’extrémité libre porte un mousqueton de sécurité. Au milieu de la longe on confectionne un noeud Romano (huit directionnel) dont la boucle est dirigée vers le mousqueton.

Longe avec un anneau : On peut bien sur citer celle formée par une sangle fixée au pontet par une tête d’alouette et un mousqueton à l’autre bout, ou celle formée par un anneau de cordelette installée comme ci-dessus.

Longe pour artif : En escalade artificielle on utilise un anneau de cordelette d’une vingtaine de centimètres portant un crochet fifi. On utilise aussi une daisy-chain qui est une longe formée d’une sangle comportant plusieurs anneaux cousus sur lesquels on place à volonté un mousqueton.

Longe réglable : On peut également citer la longe réglable formée d’une cordelette en 9 mm fixée au baudrier et terminée par un cabestan fixé sur un mousqueton (l’extrémité libre de la corde doit être fixée sur la longe elle même par un noeud de pêcheur double. On peut remplacer le cabestan par un ropeman par exemple. Dans ce cas il suffit de faire un noeud (queue de singe) à l’extrémité libre de la corde. On peut bien sur le remplacer par un pêcheur double. Nous ne mentionnerons pas ici les longes de type via ferrata qui ne s’utilisent pas en escalade.

Mousqueton automatique ou mousqueton manuel ?

C’est une question de goût, sachant qu’un mousqueton automatique garanti la fermeture de la vache mais qu’il est plus délicat à attraper sur le baudrier. A l’inverse avec un mousqueton manuel on risque d’oublier de le fermer au relais mais on peut le laisser ouvert sur le baudrier ce qui rend sa mise en oeuvre plus simple.

Dynamique ou statique ?

C’est un sujet source de polémique. Pour faire simple : Oui ! il vaut mieux avoir une longe dynamique cela ne peut pas nuire. Mais si l’on réfléchis un peu le dynamisme d’une corde ne traduit que l’amortissement du choc par celle-ci du à son allongement. Or l’allongement d’une corde est fonction de sa longueur. Disons 10% environ. L’allongement d’une corde de 50 m est don de 5 m celui d’une corde de 1 m est de 10 cm. On peut déduire de ces chiffres que l’amortissement d’une longe est pratiquement nul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *