Aller au contenu

Rallonger un rappel

Attention cette manip est réservée aux grimpeurs expérimentés.

Vous vous êtes engagés dans un rappel sans vous soucier de la longueur et vous vous apercevez qu’il est trop court. Bien sur vous pouvez remonter et chercher une autre ligne de rappel, mais vous êtes trop fatigué ou trop paresseux pour le faire. Alors vient l’idée de génie. Utiliser le brin de corde que vous avez dans votre sac pour rallonger le rappel. L’idée n’est pas mauvaise, mais comment fait on ? Il ne s’agit pas de se planter.

Voici la solution.

On va supposer (c’est le cas le plus délicat) que vous utilisez un rappel en deux brins A et B (fig 1) rabouté par un noeud simple E comme il est courant. Si le rappel est d’un seul tenant cela ne change rien. Arrêtez la descente deux à trois mètres avant le bout de la corde et pendez vous sur l’auto-bloquant. Nouez la nouvelle corde par son extrémité au brin du rappel A portant le noeud de jonction E par un noeud de jonction quelconque F en laissant un brin d’environ 2 m libre sur l’une ou l’autre des cordes. Réaliser un noeud de tisseran gansé G (ou noeud d’écoute gansé pour les marins) sur l’autre brin B du rappel (celui ne portant pas son noeud de jonction). Et ce, de façon à ce que la ganse soit formée par le brin ajouté D. Faire en sorte qu’environ deux mètres de corde sortent de la ganse. Relier ces deux mètres de corde aux deux autres mètres de l’autre brin (premier noeud réalisé par un noeud de jonction H (tisseran par exemple).

Voila c’est fini. Il suffit de franchir les noeuds avec le descendeur et l’autobloquant pour continuer le rappel. Une fois au sol, on tire sur le brin C portant le premier noeud E (attention de bien le repérer – un mousqueton libre passé sur ce brin au dessus de l’autobloquant fera l’effet de marqueur). Le noeud de tisserand gansé G s’ouvre et la corde est rappelée.

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *