Aller au contenu

Les chaussons

C’est en général la première pièce d’équipement achetée par le nouveau grimpeur. C’est en effet l’objet le plus personnel de tous. Il est indispensable pour atteindre un niveau moyen ou bon en escalade car de lui dépend la confiance en ses pieds qui est essentielle dans ce sport. On distingue des chaussons souples appelés ballerines ou rigides appelés simplement chaussons et des chaussons symétriques ou asymétriques avec toutes les combinaisons intermédiaires possibles. Nous allons les passer en revue.

Chaussons hyper asymétriques :

Caractéristiques :

Ce sont des chaussons que l’on distingue par leur asymétrie et par leur forme plongeante. Les sensations et la précision ont été privilégiés au détriment du confort. Le pied est compressé, tordu ce qui peut provoquer des crampes pour les non habitués à ce type de chausson.

Avantages :

Le gros orteil est de tous le plus fort d’où son rôle prédominant en escalade. Le chausson plongeant assure un meilleur griffage de la prise ce qui est essentiel en très gros dévers et en toit. Le pied devenant plus court présente moins de porte à faux donc plus de puissance, car le poids du corps est appliqué au niveau de la cheville don hélas pas au niveau des orteils.

Utilisation :

Ce type de chausson ne représente pas la majorité des ventes il est plutôt réservé à une certaine « élite ». Son prix peut paraître prohibitif pour les grimpeurs moyens. Il tourne autour de 100 €

     

Mirage (La Sportiva)                               Stinger (Boreal)

Chaussons souples asymétriques :

Caractéristiques :

Sans intercalaire pour raidir la semelle ils présentent des possibilités de flexion maximales. Leur forme asymétrique met en valeur l’usage du gros orteil. Ils sont intermédiaires entre les balerines et les chaussons classiques.

Avantages :

Leur souplesse donne de très bonnes sensations permettant de bien travailler les prises, donc la poussée ce qui est essentiel en escalade. Ils sont confortables, efficaces et polyvalents. Ils sont un bon choix pour les gros dévers et les toits car leur souplesse fait que l’on doit griffer un maximum dans ces situations. Recommandés pour la grimpe sur du calcaire, par contre sur le granit ils sont un peu fragiles.

Utilisation :

C’est votre style d’escalade qui va déterminer leur choix ou leur rejet. Ils sont faits pour les dévers à « grosses prises ». A éviter sur des falaises raides à petites prises.

     

Cobra (La Sportiva)                         Rock Sock Velcro (Five Ten)

Chaussons intermédiaires asymétriques :

Caractéristiques :

Ils sont plus rigides que les précédents. Ils présentent une certaine souplesse en flexion mais la présence d’un intercalaire dans la semelle réduit à néant la souplesse en torsion.

Avantages :

La rigidité en torsion permet des prises de carre plus franches et plus puissantes. Moins de souplesse en flexion permet de bien charger le pied sur des micro prises. Bien entendu les sensations sont un peu sacrifiées

Utilisation :

Ils sont faits pour des grimpeurs de longues voies, pas pour les couennes en fort dévers. Ce sont des chaussons très polyvalents.

    

Anassazi Velcro (Five Ten)                     Miura (La Sportiva)

Intermédiaires peu asymétriques :

Caractéristiques :

Ils sont orientés non plus sur le gros orteil mais sur les orteils du milieu. Ceux qui ont le pied carré ou le pied grec seront adeptes de ce type de chausson. La rigidité est plus en torsion qu’en flexion.

Avantages :

Plus conventionnels que les asymétriques ils offrent des carres fiables et sécurisante. De plus leur confort permet de grimper à l’aise sans se trop se plaindre.

Utilisation :

Leur rigidité sera appréciée par ceux qui manquent de force dans le pied, peut être à la suite d’une légère surcharge pondérale … Ils seront mieux adaptés au granite qui favorise le gratonnage par rapport à l’adhérence.

Mythos (La Sportiva)

Souples peu asymétriques :

Caractéristiques :

Ils se partagent le marché avec les autres catégories après avoir été considérés comme les seul chaussons performants.

Avantages :

Dans cette catégorie les sensations sont favorisées. Ils sont tout de même performants même si leur concept commence à dater.

Utilisation :

Pour ceux qui ne supportent pas l’asymétrie, qui favorisent le confort en pointe.

     

Ninja (Boreal)                                Laser (Boreal)

Les tout terrain :

Caractéristiques :

Rigidité et solidité sont ici les maîtres mots. Ils sont bien sur symétriques, à pointe large et le confort est favorisé. Ils sont vraiment typés montagne.

Avantages :

Ils sont avant tout confortables réduisant la fatigue dans les grandes voies. Leurs performances techniques sont très moyennes.

Utilisation :

Ils sont faits pour les grandes voies dans lesquelles on garde ses chaussons pendant des heures.

     

AS (Boreal)                                        Sinaï (Canin)

Les chaussons pour femmes :

C’est plus un concept marketing qu’une véritable catégorie. Ils sont plus adaptés à la morphologie du pied féminin, notamment avec un talon plus fin

Tableau d’équivalence des tailles de chaussons


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *